Triangle Dramatique

Que faire face à un Persécuteur ? (Δ 6e partie)

Cet article fait suite à l’article «Que faire face au triangle dramatique ? (Δ 5e partie)», il fait partie d’une série d’articles sur le thème du triangle dramatique. Il est conseillé de commencer à lire les articles dans l’ordre en commençant par le premier article.

Comment sortir d’une relation Persécuteur – Victime ?

Face à un Persécuteur la première chose à faire…est de se rendre compte que l’on est persécuté. Cela peut paraître bizarre mais face à un excellent manipulateur, notre premier réflexe peut-être de … nous remettre en question. Il y a des persécuteurs de type « tyranniques » et d’autres beaucoup plus subtils.

Voici donc une méthode pour tenter de sortir d’une relation Persécuteur – Victime

« Si la peur fait bouger, elle fait rarement avancer »

| Extrait de la chanson « La peur » du groupe No One is Innocent.

Identifier son déclencheur

La première chose à faire est donc d’identifier notre déclencheur. Comment est-ce que je sens que je suis persécuté ?

  • On peut s’en rendre compte par la réflexion
  • Cela peut être une sensation physique (mal de ventre, je rougis)
  • Cela peut-être une remise en question: qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour qu’il me dise ça ?
  • On peut se dire: « j’aurais du dire… »
  • Une émotion, la colère par exemple

En résumé, il est important d’identifier son déclencheur, qui est très certainement différent d’une personne à l’autre. Vous devez pouvoir répondre à la question: est-ce qu’à ce moment là, la personne en face de moi jouait au persécuteur ?

— Vous n’avez pas compris ? Ils m’ont suivie. Ils savent que je suis là.
— Il y a toujours 3 choix. 1) Combattre. 2) Inhiber. 3) Fuir, énonce Isidore.

| Lucrèce Nemrod & Isidore Katzenberg dans le Rire du Cyclope – Bernard Werber

Quelle réaction ?

Une fois que l’on a pris conscience que l’on est persécuté il faut…réagir. Différentes réactions sont possibles:

Dans le film Monsters & Co, les monstres découvrent que la joie produit beaucoup plus d’énergie que la peur

A) Réagir: contre-manipuler, utiliser l’humour, utiliser l’ironie, déminer la situation, se faire aider de son supérieur, prendre conseil chez une tierce personne (psychologue, coach). La palette des réactions possible est large. A noter que vous pouvez réagir même après coup, le lendemain d’un évènement par exemple.

B) La fuite: par exemple quitter un service rempli de persécuteurs

C) Ne rien faire: Ne pas choisir…c’est effectuer un choix. Ce n’est pas une technique conseillée car vous et votre inconscient allez intégrer la persécution. C’est comme être en colère contre soi-même à la longue vous allez en payer les conséquences.
Mais il est important de savoir que même si vous ne faites rien, vous faites un choix inconscient, celui de subir.

Bientôt, la conclusion de la série sur le triangle, avec peut-être un invité surprise…

Bruno.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *