Le Core Scrum: le noyau de Scrum.

Core Scrum...?
Core Scrum…?

Lors du dernier ScrumDay et suite à la keynote d’Allistair Cockburn, nous avons eu pas mal de discussion sur ce qu’est Scrum. Et principalement le « Core Scrum ».

Si l’on n’utilise pas des User Stories est-ce que l’on peut dire que l’on fait du Scrum ? Réponse: oui !

Si l’on ne fait pas de planning poker est-ce que l’on peut dire que l’on fait du Scrum ? Réponse: oui !

A l’inverse il y a la tendance des « Scrumbuts« . A savoir: on fait des réunions debout et on colle des post-its (et rien d’autre) peut-on dire que l’on fait du Scrum ? Réponse: non !

On ne fait jamais de rétrospectives peut-on dire que l’on fait du Scrum ? Réponse: non !

Est-ce que Scrum va répondre à tous mes besoins et problèmes ? Réponse: non ! Scrum est un framework, c’est un squelette. A vous de l’enrichir avec ce dont vous avez besoin.

Depuis quelques années il existe un document appelé le Scrum Guide qui décrit le Core Scrum. Une initiative des créateurs de Scrum.

Ce document est très utile car il résume en une dizaine de pages ce qu’est le « Core Scrum ». Si vous voulez faire du Scrum, tout est dans ce document.

SHU-HA-RI

Bien entendu Scrum peut évoluer, c’est ce qu’on appelle l’approche SHU-HA-RI un principe venant des arts-martiaux. Au début, le « SHU » on applique toutes les règles, sans nécessairement comprendre le « pourquoi » de chacune. Ensuite le « HA » on comprend profondément le pourquoi derrière chaque règle et on s’affranchit de certaines. Et enfin le « RI » on s’affranchit des règles, tout en conservant l’essence et le pourquoi.

Un des risques courant d’échec de Scrum est de commencer directement par le « RI »: on travaille comme avant mais avec les « étiquettes » Scrum.

Le Core Scrum correspond au niveau SHU.

Bonne lecture !

Bruno.